samedi 16 février 2008

Preview de l'album signée Rolling Stone

Le très fiable Rolling Stone a eu une séance d'écoute privée de 5 des chansons du prochain album de Madonna : "4 Minutes", "Candy Store", "Miles Away", "Give It To Me" et "Heartbeat". Voici ce qu'en dit l'article, avec pas mal d'exclusivités, traduites intégralement par mes soins.

Les fans craignant que Madonna perdrait son inspiration à l'approche des 50 ans n'ont pas à s'inquiéter. Le nouvel album prend une direction toute différente de celle de "Confessions on a Dance Floor", celle d'un album plus urbain, funky, avec des productions de Timbaland, Pharrell et des collaborations avec Justin Timberlake. Danja raconte qu'il a également participé à l'album à Londres et que Madonna voulait un album uptempo, dance et des sons clubs à dominance hip-hop.

Le premier single, "4 Minutes", possède un son de marche esthétique alors que la Madone chante "Road to heaven is paved with good intentions" (la route vers le ciel est pavée de bonnes intentions). Timberlake et Madonna échangent les vers, et celui-ci apparaît au refrain, à la Michael Jackson, en reprenant “We’ve only got four minutes to save the world.” La chanson se finit après une brève pause, aux beats très caractéristiques de Timbaland doublés par les nombreux tick tocks. C'est une chanson puissante et énergique, qui apparemment aura une vidéo aventureuse. Dans le clip, réalisé par le duo français Jonas et François, où Timbaland fait une apparition, Madonna et Timberlake jouent les superhéros affrontant de nombreux obstacles. La chorégraphie est signée Jamie King.

"Candy Store", produite par Pharrell Williams, s'ouvre avec un gros beat, et l'invitation de Madonna : “Come on in to my store, I got candy galore.” La chanson est assez nue dans les vers mais il y a des flashs de cuivres au refrain quand l'harmonie rejoint le chant de la Madone “I’ll be your one stop (one stop) candy shop.” La chanson est ponctuée par la palpitation de pauses remplies de synthés hypnotiques.

La chanson la plus lyrique des 5 est "Miles Away", à l'air mélancolique de FutureSex/LoveSounds de Timberlake, un album dont Danja dit que Madonna admire. La chanson s'ouvre avec une guitare acoustique, un bégaiement timide apparaît ensuite puis la chanson démarre et prend de son ampleur. “You always seem to have the biggest heart when we’re 6,000 miles apart,” chante Madonna, se lamentant, “I guess we’re at our best when we’re miles away.” La chanson possède une esthétique beaucoup plus libre et envolée en comparaison avec les lourds beats d'autres pistes, qui reflètent son côté émotionnel.

La chanson qui ressemble le plus à une suite urbaine, de "Confessions" est l'excellente "Give It To Me," qui fait jouer les lourds synthétiseurs de Danja à l'image du travail qu'il a pu fournir sur le dernier album de Britney Spears, Blackout. C'est un son agressif, clubby, brut, et la Madone chante “When the lights go down and there’s no one left I can go on and on.” Elle se finit après un rapide break où elle chante “Get stupid” sur un carillon de xylophones. Le beat est construit dans une frénésie et elle proclame, “Give it to me / No one’s gonna stop me now.”

Le thème du dance floor, revient à nouveau sur “Heartbeat,”doté d'un énorme son hip-hop, mêlant des bruits de papier de verre et scintillement de synthés réminiscents des années 80. Madonna commence par chanter “Can’t you see when I dance I feel free ; Which makes me feel like the only one the light shines on.” La chanson possède un bref moment de rap, non sans rappeler "Promiscuous" de Nelly Furtado, avec Madonna disant : "See my booty get down.” Cependant la chansons revient à ses bases clubby à la fin.

Madonna à la sortie de l'Avant-Première de "Filth and Wisdom"

Traduction : New Madonna Music
Source : Rolling Stone