vendredi 7 mars 2008

Madonna continue le combat

Page Six vient de publier sur son site internet cette photo exclusive de Madonna par Steven Klein, ainsi que des extraits de l'interview qui sera publiée dans le magazine Interview Magazine du mois prochain.Dns le coin, Madonna, 49 ans, lady mariée, mère de 3 enfants, et toujours aussi fière allure en sous-vêtements.

- A propos de son travail avec Justin Timberlake :
"J'aime beaucoup écrire avec Justin... On a eu des sessions de psychanalyse à chaque fois qu'on écrivait une chanson. On s'asseyait et puis on commençait à parler de tout et de rien, de problèmes ou de relations avec les autres. Ca se passait de cette façon, parce que vous savez, l'écriture à deux est quelque chose de très intime... c'était cool parce qu'il est très ouvert et qu'il a du talent. C'est un compositeur. Je n'ai pas travaillé avec beaucoup de compositeurs avec qui j'arrive à me connecter aussi rapidement et avec lesquels je peux commencer à travailler et à jouer sur les rythmes des mots. Il est autant intéressé par le rythme des mots que par leur sens."

-A propos de son fils David :
"Il ne serait plus vivant si je ne l'avais pas emmené avec moi. Ce n'est même pas une possibilité."

-En prenant du recul :
"On a des vies très confortables, et hélas, on doit toujours attendre d'être en contact avec la douleur des gens et la souffrance pour réaliser combien nous avons et combien nous devons nous montrer reconnaissant."

-A propos de sa fille Lourdes au Malawi:
"Elle a passé plusieurs semaines à travailler dans des orphelinats, particulièrement dans un de nouveaux nés dont la plupart étaient séropositifs. Elle se débrouillait seule et pouvait rester là-bas 8 heures. Je me suis dit, pourquoi est-ce que je la couve autant ? Elle est capable de beaucoup plus. On ne laisse pas à nos enfants suffisamment de liberté. On pense, oh ce sont des enfants, ils ne peuvent pas faire ceci, ils ne peuvent pas faire cela. Et après avoir été en Afrique vous laissez tomber cette idée stupide."

-A propos de liberté :
"Liberté c'est un mot paradoxal parce que quand nous pensons être libres, nous le sommes pas vraiment. Je pense que la liberté est quelque chose d'illusoire. Quand j'arrête de penser à moi-même et que je fais passer les autres avant moi, c'est vraiment être libre. Quand j'aime sans limites...c'est vraiment être libre. C'est donc quelque chose pour quoi il faut se battre, mais je ne suis pas libre."

A paraître dans : Interview Magazine
Traduction : New Madonna Music
Source : www.pagesix.com